Déjà que…

Posté par Pierre Vaissiere le 18 juillet 2017

Déjà que la nuit était venue
Déjà que le vent s’était levé
Déjà que les flots étaient mouillés
et pareils nos tricots de peau qu’on avait mis à sécher sur le pont
Déjà que nous avions viré le capitaine par dessus bord
quand il avait donné l’ordre de virer de bord
Déjà qu’à trop lever le verre nous avions oublié de lever l’ancre
Déjà que la veille un gros malin avait mis la chaloupe à l’eau
après que l’équipage avait poussé la chansonnette…
Déjà que le second avait chouravé les rustines des gilets de sauvetage
pour remplacer les pions du jeu de dames qu’un coup de roulis avait balancés à la baille
Déjà que le rafiot prenait de la gîte du côté qu’il avait décidé de sombrer
Déjà que nous étions bel et bien dans la merde…
Il avait fallu qu’une mouette me chie dessus.

Publié dans Ecrits a la louche | Pas de Commentaire »

24 heures chrono

Posté par Pierre Vaissiere le 21 juin 2012

La première heure pour remonter l’horloge
La seconde pour mettre à l’heure les minutes
La troisième pour minuter les secondes
La quatrième pour, en rêve, penser à la cinquième
Où on attendra la sixième
La septième heure pour égorger le coq
La huitième pour boire son sang
La neuvième pour abreuver les bêtes
La dixième pour saluer l’idiot du village
La onzième pour le voir rejoindre son errance
La douzième pour trahir
La treizième pour enterrer les morts
La quatorzième à confesse, face au curé qui desespère
La quinzième pour aller au diable
La seizième pour ériger une statue
La dix-septième pour rêver aux étoiles
La dix-huitième pour décrocher la Lune
Prendre son élan pour la dix-neuvième
Se faire juger à la vingtième
Brûler à la vingt et unième
Perdre la raison à la vingt-deuxième
S’effacer à la vingt-troisième heure
À la dernière, la toute dernière, remonter le temps avant de, une nouvelle fois, rater le train.

 

Publié dans Ecrits a la louche, temps qui passe | Pas de Commentaire »

 

célia dojan |
marietheresedarcquetassin |
Le blog de Lyllie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meslectures14
| je m'en vais vers l'arbre v...
| Ecrits d'OBI