La grande pierre des géants

Posté par Pierre Vaissiere le 28 août 2012

Quand je serai grand
j’aurai compris
qu’une fois devenu grand
je comprendrai

Alors je m’assiérai sur la grande pierre
des géants
celle de granit
celle du chemin qui mène à la grève

Je regarderai les mouettes
qui se moquent du vent

Publié dans temps qui passe | Pas de Commentaire »

Distante

Posté par Pierre Vaissiere le 28 août 2012

Elle était belle, elle était jeune
Elle était douce et présente
avec ce quelque chose qui fait la distance
Elle était blanche
Elle était froide.

Je l’ai prise dans les bras,
l’ai bercée longuement
sans jamais parvenir à la réveiller.

Je me suis allongé,
ai clos mes paupières

Publié dans Histoires d'humains | Pas de Commentaire »

A l’aube de ses cent ans

Posté par Pierre Vaissiere le 28 août 2012

A l’aube de ses cent ans
et des rides qui vont avec
elle riait comme quand elle avait cinq ans,
souriait comme à ses quinze ans,
quand on se moque, ce que disent les rires.

A l’aube de ses cent ans
et des deuils qui vont avec
elle pleurait comme quand elle avait cinq ans
parce que son nounours avait décidé
de vivre sa vie
sans elle,
perdu dans une de ces poubelles
que le temps vide chaque jour
dans la décharge des amours mortes

Publié dans Histoires d'humains | Pas de Commentaire »

 

célia dojan |
marietheresedarcquetassin |
Le blog de Lyllie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meslectures14
| je m'en vais vers l'arbre v...
| Ecrits d'OBI