Mélodie

Posté par Pierre Vaissiere le 4 avril 2012

Avec son air d’airain, son air de rien
son air de pas y toucher
son air ottomane
qu’elle trimballe à tout va à tout vent
çui qui chaparde les chapeaux
pépères ou mémères
qui la fait s’envoler en l’air, c’te blague
ma toquée, ma diablesse sous ses airs de chérubine
aux éthers se shoote, ballon noir, ballon rouge
que j’te tiens la ficelle, d’entre les doigts me glisse
ciao la bella
mon étheromane

Avec ses yeux de satan
qu’on dirait du chat
ses cils pubiens qu’ont rien du chiendent
crissent pas touche à hue et à dia
ma sainte nitouche n’en pense pas moins
qui me susurre, serpent, tais-toi viens à moi
croquer ma pomme
érotomane

À ses ailes épinglées m’accroche
tête haute dans les sphères de feutre
glace en fusion
coule en gammes anachromiques
piaillent à l’azur les bêtes ailées
gemme, elle scintille
mélomaniaque

Je la dis mélodie

Publié dans Histoires d'humains | Pas de Commentaire »

 

célia dojan |
marietheresedarcquetassin |
Le blog de Lyllie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meslectures14
| je m'en vais vers l'arbre v...
| Ecrits d'OBI